Quelques repères en vue d’entreprendre un soutien thérapeutique

Quelles sont les différences entre psychothérapeute, psychologue, psychiatre et psychanalyste ?

  • Le psychothérapeute, ou psycho-praticien, (que je suis) a suivi une formation de longue durée dans une école reconnue par la profession (minimum 5 ans d’études), laquelle lui délivre un certificat justifiant « l’adéquation » de son parcours professionnel d’études. Par la suite, il a la possibilité de valider ses acquis afin d’obtenir un certificat européen de psychothérapie.

Durant son parcours d’étude, le thérapeute suit une psychothérapie personnelle, ainsi qu’une supervision. Dans l’exercice de sa « fonction », il lui est fortement conseillé de poursuivre une psychothérapie, comme il a l’obligation de continuer une supervision soit en individuelle, soit en groupe.

  • Le psychologue a suivi une formation universitaire sur cinq ans qui lui délivre un diplôme d’état. Le titre de psychologue est réservé aux titulaires de ce diplôme. Contrairement aux formations de psychothérapeute, ce cursus universitaire n’exige pas de suivre une thérapie personnelle ni de supervision.
  • Le psychiatre est un médecin qui a suivi une spécialité en santé mentale. Il est le seul habilité pour rédiger des prescriptions médicales. Comme pour le psychologue, ce cursus universitaire n’exige pas de suivre une thérapie personnelle ni de supervision.
  • Le psychanalyste a suivi une psychanalyse sur plusieurs années et est supervisé par ses pairs. Aucune disposition légale ne réglemente la pratique de la psychanalyse en France. Le plus souvent, les thérapeutes appartiennent à une société affiliée à l’Association psychanalytique internationale (API) liée au courant freudien. Mais d’autres écoles ou tendances existent, tels les courants lacanien, jungien, etc.

Pourquoi consulter un « psy » ?

La première considération est parce que vous en éprouvez PERSONNELLEMENT le besoin et le désir. Je considère qu’aller à la rencontre d’un « psy » sous la pression de votre famille ou d’un proche n’est jamais très favorable au processus psychothérapeutique.

Mal être diffus, douleurs somatiques sans cause déterminée par la médecine, difficultés relationnelles… Vous savez que quelque chose « ne tourne pas rond ». Ce peut être lié à un contexte particulier comme un deuil, une perte d’emploi, la maladie d’un proche ou de vous-même. Ce peut être une difficulté récurrente dans votre vie, avec de multiples répétitions d’échec, d’état dépressif… Le stress, l’anxiété ou encore la dépression peuvent aussi vous amener à consulter un thérapeute.

Combien de temps dure une psychothérapie ?

Il est impossible de le prévoir, tout dépend de votre demande, de votre engagement et de votre motivation. Cela peut aller de quelques mois, dans le cas d’une demande spécifique (phobie, obsession, deuil…) à plusieurs années dans le cadre d’un travail sur soi ou d’une thérapie de soutien. Pour ma part, je regarde régulièrement avec chaque client pour « voir » où il est en dans son avancée.

Quel psychothérapeute me convient ?

Il existe de nombreuses approches « psychothérapeutiques ». L’essentiel est d’abord le fruit d’une rencontre :  un thérapeute en qui vous avez confiance, avec lequel « le courant passe ». Quel que soit la méthode, la thérapie sera centrée sur vos objectifs.

Pour ma part, je pratique la psychothérapie « Gestalt » (pour plus d’informations : voir sous l’onglet psychothérapie).

 Si je manque un rendez-vous ou si je veux l’annuler ?

Je considère que chaque client est responsable de sa thérapie, en ce sens vous pouvez bien sûr annuler une séance, toutefois le prix de la consultation est dû en cas d’annulation, sauf bien entendu en cas de force majeure. Les séances durent environ 45 minutes.

Si vous êtes en retard à un rendez-vous, il se terminera à l’heure prévue et la séance sera due dans son intégralité.